2′

SOCIÉTÉ

A Barcelone, une chaîne humaine de 1000 persones pour forcer le départ de l’armée espagnole

La présence des forces armées au sein du château de Montjuïc crée des polémiques

Ce matin, plus de 1000 personnes ont constitué une grande chaîne humaine autour du Château de Montjuïc, sur les hauteurs de Barcelone, pour exiger le départ de l’Armée espagnole, installée dans ce bâtiment. Cette action, nommée «1000 per la pau » (« 1000 personnes pour la paix), avait pour but de revendiquer « sans conditions» la pleine cession du château, quelques jours après la signature d’un accord entre le Parti des Socialistes de Catalogne et le Partido Popular, validant la continuité de la présence du ministère de la Défense espagnol au sein du célèbre château. Cette mobilisation, appelée par le parti sociodémocrate et indépendantiste Esquerra Republicana de Catalunya (ERC), soutenu par une soixantaine d’associations citoyennes, a été l’occasion pour Joan Puigcercós, président d’ERC, de préciser que, selon lui, la problématique du château est un élément de plus à ajouter à la liste des promesses non-tenues du gouvernement de Zapatero envers la Catalogne. Le château de Montjüic, cédé par les « Cortes » espagnoles à la Mairie de Barcelone en 1960, en pleine période franquiste, abrite depuis lors un musée militaire, fruit d’un pacte désormais considéré comme dépassé par ses adversaires. Ce musée fermera ses portes le 24 mai, mais des ambiguïtés persistent sur la présence des forces armées espagnoles.