La Clau
À Barcelone, l’actrice Maria Lapiedra se dénude pour l’indépendance

Le Parlement de Catalogne, à Barcelone, a connu ce mercredi une journée historique, à l’occasion d’un vote sur un amendement concernant l’opportunité d’organiser un autre vote, à caractère impérieux, sur l’indépendance de la Catalogne. Ce texte, présenté par le parti Solidarité catalane pour l’Indépendance (SI), fondé par l’ancien président du Football Club Barcelone, Joan Laporta, n’a reçu que le soutien de ses représentants au sein de la chambre, rejoints par les députés de la Gauche Républicaine de Catalogne. L’échec de cette proposition est essentiellement dû à l’abstention de la prudente coalition au pouvoir, Convergence et Union (CiU), tandis que le Parti Socialiste de Catalogne a voté contre. Les voix défavorables ont aussi émané du Partido Popular et de « Ciutadans » (citoyens), deux formations divergentes sur l’échiquier droite / gauche, mais proches dans leur approche centralisée de l’Espagne. Sur 135 députés qui composent l’arc parlementaire catalan, 49 se sont ainsi opposés à l’idée d’inclure un État catalan au sein de l’Union européenne, tandis que CiU, dont le leader historique Jordi Pujol vient de voter pour l’indépendance lors d’un référendum informel, préfère remettre le débat à plus tard, sans l’éluder tout à fait, mais dans l’attente de l’avènement d’une majorité sociale déterminante.

Au-delà des ambiguïtés, ce vote a reçu le soutien de l’actrice pornographique Maria Lapiedra, personnellement favorable à l’idée que la Catalogne obtiennent un autre statut, supérieure à son actuelle autonomie. Présente aux portes du Parlement de Catalogne, l’artiste s’est dénudée partiellement, face à des dizaines de cameramen et de photographes. La poitrine généreuse de Maria Lapiedra, ornée d’étoiles symboles de liberté, a suscité une attention médiatique certaine, autour d’un débat de fond qui prend dernièrement une tournure sans précédent. L’indépendance de la Catalogne, qui captivait, il y a quelques années encore, des cercles plus ou moins fanatiques, est devenue un sérieux enjeu de société, au-delà de ce soutien érotique, également impensable voilà bien peu de temps.

Partager

Icona de pantalla completa