Langue

Selon une étude réalisée par la Fondation Adecco, une écrasante majorité des enfants de 4 à 16 ans vivant en Catalogne du Sud ne souhaitent pas suivre la voie parentale en matière professionnelle. Les statistiques, qui annoncent 91,7% d’enfants réfractaires à la continuité traditionnelle, sont le résultat de 400 entretiens visant à établir un état des lieux de la société. La psychologue Beatriz Becerro, auteur de cette étude, indique que ce phénomène de rupture s’explique par le sentiment, très répandu chez les jeunes interrogés, d’un manque de conciliation entre la vie de famille et le travail, qui réduit le temps partagé entre les parents et leur progéniture. Il en résulte, chez les descendants, un rejet du mode de vie des parents et une ambition pour une « projection sociale » supérieure, comme le stipule l’étude. En matière de vœux professionnels, les enfants sud-catalans disposent de l’esprit d’entreprise pour 60,5% d’entre eux, qui souhaitent créer leur propre affaire, alors que le reste, soit 39,5%, préfèrerait être employé par une entreprise, selon Adecco, qui n’envisage pas de prédispositions juvéniles pour le fonctionnariat.

Partager