Langue
La Clau
80 personnes refont le chemin de l’exil de 1939 entre Portbou et Argelès
Langue

Ce dimanche, 80 personnes de tous âges ont marché pendant 9 heures, ce dimanche contre l’oubli du calvaire enduré par les exilés de la guerre d’Espagne, à la veille de la seconde guerre mondiale. 71 ans après les faits inscrits dans l’Histoire sous le nom de « Retirada », une commémoration, dans les conditions réelles de l’exil des républicains espagnols en territoire français, survenu en 1939, a emprunté le parcours des malheureux, à travers les chemins côtiers de l’extrême Nor de l’Empordà et d’une partie du Roussillon. Au départ de la ville de Portbou, jusqu’à la plage du Racou, situé sur le territoire communal d’Argelès, à quelques centaines de mètres de l’emplacement du camp de concentration, aménagé, dans une période trouble, sur l’initiative de la République française, les participants ont effectué un pèlerinage désormais traditionnel. On comptait parmi ceux-ci bon nombre de descendants d’exilés et internés, qui ont répondu à cet événement hivernal, venté par la tramontane, comme pour reproduire les dures conditions de l’époque. Le cortège a effectué une escale sur la tombe d’Antonio Machado, au cimetière de Collioure, la ville où le poète andalou est mort d’épuisement le 22 février 1939.

Partager