Langue

Actuellement, pas moins de 7700 insignes rattachés au régime totalitaire du général Franco sont présents sur l’espace public sud-catalan. La plupart de ces symboles phalangistes, soit 93%, sont des panneaux du ministère du logement franquiste, mais on peut remarquer aussi 41 plaques de rues et de places, 38 monuments, 26 croix et 20 bas-reliefs comportant l’aigle impérial, directement liés au franquisme. Le recensement de ces vestiges de la parenthèse noire imposée à l’Espagne de 1939 à 1975 est assuré par le «Mémorial Démocratique» du gouvernement de Catalogne, qui a communiqué ce jeudi la persistance de 3647 symboles franquiste sur l’ensemble e la Catalogne du sud, ajoutés à 4000 de ces mêmes symboles, précédemment recensés par la mairie de Barcelone. Pour tourner la page, plus de 30 ans après le retour de la démocratie, la Generalitat de Catalunya recommande le remplacement de toutes les plaques du ministère de logement, le retrait des plaques de rues ou de places et de toutes les gravures. La province de Girona, où 969 symboles restent visibles, notamment dans les villes de Figueres et de Banyoles, est la deuxième du territoire, après celle de Barcelone, où 1372 symboles restent en place.