Langue
La Clau
70 arrestations pour travail illégal dans les bordels de l’Empordà en 2008
Langue

Selon un bilan rendu public cette semaine, les unités de lutte contre l’immigration illégale de la police nationale espagnole ont effectué en 2008 un total de 12 contrôles généraux dans les « clubs » de la région de l’Empordà, entre les villes de La Jonquera et La Bisbal, soldés par 70 arrestations. Ce bilan fait état de la détention de travailleuses du sexe en situation irrégulière en territoire espagnol ainsi que de leurs employeurs, la plupart sous le chef d’accusation d’immigration illégale et d’atteinte au droit du travail. Parmi elles, dont certaines menacées d’expulsion, figurent 33 femmes de nationalité brésiliennes, 11 Russes, 9 Nigérianes, 6 Ukrainiennes, 5 Géorgiennes, 4 Colombiennes, 4 Moldaves ou encore plusieurs Sud-américaines et Sud-africaines. Instruites par le tribunal de Girona et traitées au cas par cas, seules une vingtaine de ces demandes d’expulsion ont été validées et concernent essentiellement des prostituées de nationalité brésilienne. Très surveillés, les bordels de la région de Girona subissent épisodiquement ce type de contrôles inopinés, soit planifiés, soit sur dénonciation des jeunes femmes qui y travaillent, parfois sous la contrainte de filières.

Partager