Langue

Une surprenante enquête menée ces derniers mois en Catalogne du Sud stipule que malgré les difficultés économiques, associées aux mutations de la société, 90% des jeunes sud-catalans à souhaiter fonder une famille. Cette étude, intitulée « Que feras-tu quand tu seras grand ? », est fondée sur un questionnaire soumis à des enfants et des jeunes de 4 à 16 ans. Il en découle une volonté à s’assurer une descendance, qui n’atteint que 75% sur l’ensemble de l’Espagne, accompagnée du souhait d’obtenir un bon statut social, et un bon salaire. Cependant, 63% des jeunes interrogés expriment le désir de diriger leur propre entreprise, proportion qui n’atteint que 50% dans sa moyenne espagnole. En outre, 20% des jeunes gens interrogées en Catalogne du Sud affirment avoir l’intention pratiquer le même métier que leurs parents, pour une tendance qui n’atteint que 4% en Espagne.

Cette enquête, réalisée auprès de 1200 enfants et jeunes gens de l’ensemble des 17 territoires autonomes espagnols, a concerné 250 Catalans. Commandée par la Fondation Adecco, et dirigée par la prestigieuse Université Complutense de Madrid, elle établit un portrait général des générations montantes qui n’échappent aux clichés. Ainsi, 27% des garçons envisagent de devenir footballeurs, dans une sorte de quête de reconnaissance, tandis que 20% des filles souhaiteraient devenir professeurs, fonction davantage rattachée au service proposé à autrui. Enfin, alors que cette même étude, dans sa version de 2010, établissait à 21% le nombre de jeunes sud-Catalans sensibles à la résolution de la pauvreté dans le monde, cette proportion chute à 6,5% en 2011, probablement sous les effets de la crise, qui invité à porter davantage les regards vers les problématiques de proximité.

Partager

Icona de pantalla completa