Langue
La Clau
6000 euros d’amende pour les masseuses illégales des plages de Roses
Langue

La Mairie de Roses, dans la région de l’Alt Empordà, prévoit d’adopter au mois de mai un texte voué à réguler les activités autorisées sur l’espace public réservé à la baignade. Selon l’Agence Catalane d’Information, cette mesure comprendra des sanctions de 150 à 6000 euros à l’encontre des activités déployées par les masseuses illégales, qui se sont multipliées sur les plages de la ville, ces dernières années. Ce service, généralement fourni par des femmes d’origine asiatique, qui proposent des massages aux touristes installés sous le soleil, interpelle la Mairie, inquiète face à accroissement de cette pratique. Le texte permettra à la police municipale de Roses de condamner à une amende maximale, de 6000 euros, les femmes « récidivistes » prises en flagrant délit de massage sur l’une des plages du périmètre du parc naturel du Cap de Creus. En réalité, par cette menace considérable, les autorités municipales souhaitent obtenir une réelle application de la mesure, dans une stratégie dissuasive visant à éloigner les masseuses. Selon ce projet à caractère local, les personnes sanctionnées pourront échanger leurs amendes contre des travaux à accomplir sur la plage, pour la communauté.

Partager