Langue

Depuis le 1er janvier, 567 médecins de Catalogne du Sud ont effectué les démarches administratives nécessaires pour travailler à l’étranger. Parmi les 17 autonomies espagnoles, la Catalogne ouvre la marche, suivie de la région de Madrid, où 510 profils semblables sont relevés. L’Espagne compte 2540 professionnels désormais autorisés à la quitter pour exercer leurs talents ailleurs, selon les chiffres révélés le 6 août par l’Organisation Médicale Collégiale espagnole (OMC). Par rapport à 2018, cette tendance a augmenté de 20 %.

La fuite de talents concerne des jeunes biens formés

Ce phénomène est observé en Catalogne du Nord, où les professionnels de la santé venue de Catalogne du Sud ne sont pas rares. Selon l’OMC, il concerne des jeunes diplômés, bien formés, en quête de meilleures conditions de travail, 38 % des candidats au départ ayant moins de 35 ans, suivis de la tranche d’âge 35-50 ans, à 34 %, tandis que 28 % ont plus de 50 ans. La médecine générale et la pédiatrie sont les secteurs généralement visés par ces docteurs, qui souhaitent rejoindre le Royaume-Uni, la France, l’Irlande et l’Italie, par ordre d’importance.

Partager