Langue

Une manifestation historique vouée à réclamer le droit à l’indépendance de la Catalogne, organisée ce samedi à Barcelone, a rassemblé 50.000 personnes. Cette longue marche, qui a pris son départ de la place d’Urquinaona, proche de la place de Catalogne, s’est terminée à l’Arc de Triomphe par un concert à tonalité revendicative. Cet événement sans précédent, consécutif à plusieurs vagues de votations sur l’éventualité d’inclure la Catalogne en tant que nouvel État au sein de l’Union européenne, s’est produit à l’appel de la « Plateforme pour le Droit à Décider », organisatrice des consultations. En tête de cortège figurait une grande pancarte sur laquelle était inscrit le slogan « L’autodétermination, c’est la démocratie », suivie par une marée humaine dans laquelle flottaient les drapeaux indépendantistes. Cette mobilisation, dont le message oscillait entre la lassitude et la protestation aux tergiversations, voire la mise à l’arrêt, à Madrid, du statut catalan approuvé par référendum en 2006, a été précédée ce samedi matin d’une déclaration d’un genre nouveau. En effet, lors d’un grand meeting, également à Barcelone, le président du parti independentiste Gauche Républicaine de Catalogne, Joan Puigcercós a considéré que l’indépendance catalane serait la « meilleure manière » pour sortir de la crise, car, selon lui, « L’Espagne est en crise et suscite la crise ».

Partager