Langue

Les découvertes de bombes sont fréquentes dans les zones proches de la plage de Torreilles. Des explosifs de ce type, d’origine françaises, allemande ou anglaise, datant de la Seconde Guerre mondiale ou des périodes précédentes, ont notamment été identifiés et retirés en 2014, 2017, 2018 et 2019. L’épisode le plus récent, en janvier 2019, avait comporté la neutralisation de sept engins explosifs au large de Torreilles.
Cette fois-ci, cinq bombes de type fumigène ont été découvertes mardi 23 février, suite à la llevantada qui a rapporté des déchets, notamment organiques, sur le littoral. Les démineurs montpelliérains dépêchés sur place ont constaté que ces engins sont antérieurs à 1939. Trois bombes étaient désamorcées, les deux autres ont été enfouies de la sable et détruites au plastic.

Pourquoi autant de bombes à Torreilles ?

Cette énième découverte interroge sur la forte présence de bombes et obus à Torreilles, généralement des artefacts aériens des années 1930, débusqués à quelques mètres du rivage. Les raison de ce phénomène résident dans l’histoire des lieux, car autrefois, la plage de Torreilles n’était pas touristique. Des escadrilles effectuaient des exercices réguliers sur ce secteur et les avions étaient contraints de larguer leurs bombes avant de se poser. En juin 2017, les démineurs ont retiré 35 nombre de ce secteur décidément sensible.

Partager