Langue

Le vaccin contre le coronavirus créé par la société Hipra, dans la région de Girona, reçoit une aide européenne de 45 millions d’euros. Ce soutien stratégique est fourni sous forme de prêts par la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Il doit financer partiellement les recherches complémentaires, l’innovation et le développement nécessaires à ce remède mis en point cet été. Ce vaccin induisant une puissante réponse immunitaire, qui neutralise le Covid-19, doit être conservé entre 2 et 8°C, ce qui doit faciliter sa logistique et sa distribution.

Lire aussi :
Le laboratoire Hipra de Girona crée le 1er vaccin anti-Covid d’Espagne

L’appui financier de la BEI est destiné à améliorer le produit, en l’adaptant aux pandémies actuelles et futures, tout le rendant mieux reproductible à l’échelle européenne. Ce vaccin à base de protéines recombinantes est en cours de test à grande échelle. Cette opération est effectuée par l’hôpital Josep Trueta, de Girona, et l’hôpital clinique de Barcelone. Dès 2022, la multinationale catalane, installée à Amer, à l’est de Girona, souhaite produire 400 millions de doses de ce vaccin contre le SARS-CoV-2. D’ici 2023, un volume de 1,2 milliard de doses devrait être atteint.

Le 1er client est le Vietman

Hipra a conclu en septembre un accord avec le Vietnam, afin de livrer 50 millions de doses dans ce pays asiatique. Ce premier partenariat avec un pays étranger devrait être suivi d’autres contrats vers d’autres pays asiatiques, mais aussi africains.
En 2020, Hipra a réalisé un chiffre d’affaires de 319 millions d’euros, soit 15% de plus que l’année précédente. Cette entreprise spécialisée dans la recherche, la production et la commercialisation de vaccins vétérinaires a été fondée en 1971 par le docteur Joan Nogareda i Gifre.

Lire aussi :
Le 5e labo vétérinaire du monde investit 260 millions d’euros à Girona