Langue

Les données statistiques relatives à la démographie du département des Pyrénées-Orientales et de sa ville-centre font état d’une poussée réelle. Perpignan avait en effet dépassé le seuil des 120.000 habitants au 1er janvier 2009 en termes de « population totale », selon les calculs de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), disponibles au 1er janvier 2012. La capitale du Roussillon, avec 120.100 habitants, retrouve ainsi une réelle vigueur, après avoir subi une érosion de son nombre d’habitants, entraînant un passage sous la barre des 100.000 habitants en 1998. Autour, c’est à dire par ajout des données issues des 225 autres communes de la Catalogne du Nord, le territoire suscite une croissance deux fois supérieure à la tendance générale française. Au 1er janvier 2012, également sur la base des chiffres définitifs datant de trois ans, les Pyrénées-Orientales comptent 445.890 habitants, d’après le Journal Officiel de la République Française. Selon cette évolution, le territoire, doté de 230.285 habitants en 1954, sera parvenu à en doubler le volume en 2014, sur une séquence de seulement 60 ans. La région Languedoc-Roussillon dans son ensemble comptabilise une hausse historique de 14% entre 1999 et 2009, qui constitue un record absolu en France… Lire la suite sur le site Open.cat.

Partager