Langue
La Clau
44% des habitants de la province de Girona souhaitent l’indépendance
Langue

Les données les plus récentes concernant la région de Girona ont été fournies samedi par le Centre de Recherches Sociologiques (CIS) espagnol, dont les critères permettent de saisir la singularité du territoire, au sein de l’ensemble sud-catalan. Cette étude souligne que le chômage est la question qui préoccupe le plus les 7,5 millions de Catalans du Sud, à hauteur de 65,1%, pour seulement 58,8% à Girona et sa région. L’économie générale et l’immigration occupent la deuxième place et la troisième position du classement global, mais cet ordre est inversé à Girona. Ainsi, parmi les quatre provinces que compte la Catalogne du Sud, Girona considère à 12,8% la présence de populations étrangères comme un «problème», tandis que les quatre provinces cumulées présentent un résultat de 7,9%. La singularité de la région de Girona s’illustre aussi en matière de financement autonome dans le cadre du modèle espagnol de redistribution fiscale, sujet qui inquiète 6,1% des habitants, contre 3,4% sur l’ensemble de la Catalogne du Sud.

L’étude du CIS précise aussi que l’indépendance de la Catalogne jouit de sentiments croissants dans la province de Girona. Actuellement, 43,9% des habitants choisiraient la possibilité d’un Etat souverain. Cette forte proportion, face à une moyenne sud-catalane de 23% sur cette même question, est entourée, chez les autres habitants de la région de Girona, d’un sentiment majoritairement favorable à une autonomie renforcée. Enfin, la définition donnée par les personnes interrogées de leur propre appartenance identitaire a changé ces dernières années. En 2006, le nombre d’habitants se sentant « uniquement catalans » atteignait 23,5%, mais il atteint désormais 31,3%. Cette donnée significative différencie nettement Girona des provinces de Barcelone, Tarragone et Lleida, où ce même sentiment, en ajoutant Girona, concerne 14,5% de la population. La double-appartenance signalée par un sentiment « plus catalan qu’espagnol » atteint 22,5% à Girona, tandis que 14,5% des habitants se sentent « uniquement catalans ». En outre, les habitants « plus espagnols que catalans » représentent 6,7%, tandis que les « uniquement espagnols » sont 9,9%.

Partager

Icona de pantalla completa