Langue

La progression de la vaccination contre le Covid-19 semble avoir atteint son plafond dans les Pyrénées-Orientales. 80% des personnes ont reçu au moins une injection protectrice depuis le début de la campagne de traitements massifs, selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Cette proportion excluant les mineurs correspond à 42 263 personnes,  pour un total de 111.219 si l’on ajoute les moins de 18 ans. Ce sont ainsi 89% des adultes qui sont vaccinés dans le territoire.

Lire aussi :
La vaccination des enfants de 5 à 11 ans débute à Perpignan et Prades

Près de 1500 personnes mobilisées à Perpignan ce samedi

Une mobilisation anti-pass sanitaire organisée ce samedi 8 janvier à 14h au départ de la place de Catalogne, à Perpignan, a rassemblé près de 1500 personnes. Le cortège a parcouru le centre-ville, sans incidents, en effectuant une étape face à la préfecture des Pyrénées-Orientales, quai Sadi Carnot. Cette nouvelle manifestation d’une série entamée le 14 juillet. Au plus fort de la mobilisation, avec des conditions climatiques plus incitatives, entre 3 000 et 4000 personnes étaient présentes dans les rues de Perpignan le 31 juillet, à la fois contre le pass sanitaire et la vaccination obligatoire.

Lire aussi :
Les antivax de Perpignan ne se démobilisent pas

Les moins riches se vaccinent moins

D’après les  données communiquées le 4 janvier par Santé publique France et l’Assurance maladie, à l’échelle de la France, 4,7 millions de personnes de plus de 12 ans ne sont toujours pas vaccinées, malgré les incitations variées. Ces publics pointés du doigt par le Président de la République, Emmanuel Macron, qui veut les « emmerder jusqu’au bout », sont globalement plus nombreux en Provence qu’en Bretagne, ou encore dans les communes pauvres des grandes agglomérations, que dans les grandes villes. La donnée socio-économique mettant en regard le niveau de richesse des habitants d’une commune et son niveau de vaccination est un paramètre nouveau. Par tranches d’âge, la France compte 855 000 non vaccinés chez les 30-39 ans, 64 000 chez les 70-79 ans et 503 000 chez les plus de 80 ans.

Partager