Langue

L’inquiétude est réelle chez les professionnels et les autorités au sujet des vols sur les chantiers de construction du Pays Catalan : les vols 137 recensés depuis janvier, après les 207 enregistrés en 2007, concernant essentiellement de l’outillage, du ciment et du cuivre, justifient la signature, ce matin à Perpignan, d’une convention entre la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics et la préfecture des Pyrénées-Orientales, dont le contenu permettra très prochainement de lutter contre les vols et les autres délits sur les chantiers, globalement évalués à 1 milliard d’euros tous les ans en France. Pour contrer la progression des vols, en partie expliqué par l’envolée du coût des matières premières, la Fédération du Bâtiment informera régulièrement la préfecture de l’ouverture de chantiers d’envergure ou situés dans des « zones à risque ». La vidéosurveillance, particulièrement défendue ce matin par le Préfet Hugues Bousiges, sera une priorité. Le dispositif prévoit également le gardiennage et l’implantation de systèmes électroniques de géo-localisation sur les engins de chantier, ainsi repérables après un vol. En Pays Catalan, depuis plusieurs années, déjà, certains chantiers utilisant des objets ou des matières de valeur sont dotés d’agents de sécurité, en poste la nuit.

Partager

Icona de pantalla completa