Langue

Pour accompagner le besoin de sécurité publique à Barcelone, 320 nouveaux Mossos d’esquadra sont en cours d’affectation. Cette stratégie a été annoncée vendredi 10 juillet par le ministre-conseiller de l’Intérieur du gouvernement catalan, Miquel Buch. Cet important renfort rejoindra les 2380 agents déjà en poste dans la capitale catalane et sur son aire urbaine. La plupart des nouveaux agents sont issus du groupe de 466 nouveaux reçus au concours e police catalan, en juin dernier. Ce déploiement de forces s’inscrit dans un plan gouvernemental intitulé «Barcelone, ville sûre», dont l’application sera terminée en septembre. Il fait suite au constat selon lequel la délinquance est le premier problème urbain cité par les habitants.

Plus de patrouilles, pour contrer les nouvelles criminalités

Miquel Buch estime que «La solució no només passa per més policies». Plus qu’une politique basée sur le nombre de policiers, il souhaite que la tranquillité publique soit retrouvée, grâce à la participation d’autres ministères-départements de la Generalitat de Catalogne, de la mairie et de certaines entreprises. Parmi les mesures les plus probables figure un partenariat resserré avec la Guàrdia Urbana, équivalent de la police municipale. Le commandement de la région policière de Barcelone devrait subir des modifications, afin d’être encore plus réactif. Des patrouilles urbains plus longues permettront d’occuper davantage le terrain et d’éradiquer les nouvelles criminalités.

Partager