Langue

D’après le Rapport annuel 2018 de la Fonction publique, le nombre de fonctionnaires varie considérablement d’un département à l’autre. Si la moyenne française s’établit à 22,4 %, les Pyrénées-Orientales présentent un taux de 27,6%, correspondant à 36 000 personnes. Cette forte proportion est dépassée dans les départements de l’Aude et de l’Ariège, à 28,8% et 33,3% respectivement. Cette étude, portant sur les données relevées fin 2016, induit une présence importante de salariés de la fonction publique d’Etat ou territoriale, composée d’employés communaux, du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, des intercommunalités et structures intermédiaires. Par évidence, un fonctionnariat fort traduit la faiblesse de l’emploi productif, industriel ou agricole, facteur de créativité et d’autonomie territoriale.

Emplois publics et clientélisme

Cette réalité statistique est fondée sur les chiffres de l’Institut national de la statistique et des études économique (Insee). Elle souligne un rythme social spécifique, d’autant que la raréfaction de l’emploi suscite en Pays Catalan, où l’observe 5,5% de chômage de plus qu’en France, l’ancrage de la dépendance institutionnelle. Cette caractéristique accentuée depuis les années 1980 façonne l’identité territoriale. Associée à une faible présence de l’emploi privé, elle suppose une emprise des réseaux, des clientélismes et du copinage.
La fonction publique française, schéma unique en Europe, privilégie la carrière et le schéma d’un unique métier tout au long de la vie.

Partager

Icona de pantalla completa