Langue

Le nombre de citoyens sud-catalans, de nationalité espagnole, emprisonnés à l’étranger, atteint actuellement le nombre de 266, selon un pointage communiqué le 8 juillet. Le ministère espagnol de la Santé, de la Politique Sociale et de l’Égalité, précisait à cette date le classement de la Catalogne du Sud en la matière, à l’échelle de l’Espagne. La Catalogne du Sud, qui dispose de 7,5 millions d’habitants, soit 16% des 47 millions d’Espagnols, occupe la deuxième position espagnole selon le critère du nombre de personnes incarcérées à l’extérieur. La plupart de ces personnes, précisément 210 d’entre elles, a eu des démêlés avec les justices du monde pour des affaires de trafic ou de consommation de drogue. En première position intervient la région d’Andalousie, dont 335 habitants sont emprisonnés dans plusieurs pays du monde, tandis qu’en troisième position figure la région autonome de Madrid.

L’addition des 17 régions d’Espagne produit le nombre considérable de 2429 personnes, que le ministère concerné a tenu à citer afin de renforcer une certaine prévention envers les voyageurs tentés par la pratique d’un tourisme centrée sur les stupéfiants. Les Espagnols incarcérés à l’étranger, des hommes à hauteur de 85%, le sont dans 52 pays, dont l’ordre d’importance est le Pérou, le Maroc, le Brésil, la Colombie et le Portugal.

Partager

Icona de pantalla completa