Langue

Le phénomène des sans-abri se développe à Girona, selon un constat assis cette semaine par une série de chiffres établis par les Services Sociaux de la ville, qui rendent compte de la présence de 200 personnes sans domicile dans les rues de la ville, parmi lesquelles 70% d’étrangers, essentiellement des ressortissants marocains, algériens et roumains. Tout au long de l’année dernière, un accroissement des repas servis par le Centre d’Accueil de Girona a été observé, tandis que les services sociaux municipaux considèrent cette augmentation comme un effet direct de la crise et prévoient même une affluence plus importante de personnes sans abri dans les prochains mois. Les statistiques du Centre d’Accueil, qui fournissent une photographie fidèle à la réalité, indiquent une forte proportion masculine parmi les plus pauvres, soit 85%. En 2007, les mêmes services sont venus en aide à 80 personnes, puis ce chiffre a atteint 149 personnes en 2008. Parmi celles-ci, 51 sont sujettes à des toxicomanies et surtout de dépendance à l’alcool, dans un profil masculin appartenant à la tranche d’âge 35-45 ans. Les sans-abri de Girona passent généralement la nuit dans des halls de banques ou d’immeubles et parfois dans des jardins potagers urbains.

Partager

Icona de pantalla completa