Langue

18.000 manifestants ont parcouru ce jeudi matin les boulevards périphériques du centre-ville de Perpignan, au départ de la place de Catalogne. Après les 15.000 personnes mobilisées le 7 septembre, le cortège était évalué à 9000 personnes selon les anciens Renseignements Généraux et à 25.000 personnes par le Parti Communiste. Au son de la Marseillaise, de l’Internationale et des titres du chanteur Cali, le goudron perpignanais a été foulé par les organisations syndicales CFDT, CGT, ou encore FO, des collectifs de retraités, accompagnés, en tête de manifestation, par une délégation de militants de l’organisation sud-catalane Commissions Ouvrières. Sans incident, cette nouvelle mobilisation, finalisée par une légère bruine, s’est agrémentée des slogans « 60 ans, ça suffit, la retraite est un acquis » et « Assez de cadeaux pour la France d’en haut, assez de coups bas pour la France d’en bas ». Après l’adoption de la réforme des retraites par l’Assemblée nationale, la semaine dernière, l’addition des chiffres de manifestants de cette journée, en hausse globale, selon les principaux syndicats, constitue pour ceux-ci un espoir d’infléchissement des prérogatives contenues dans la politique menée par Nicolas Sarkozy.

Partager