Langue
La Clau
122.600 habitants à Perpignan, 457.093 en Pays Catalan selon l’Insee
Langue

L’actualisation des données démographiques au 1er janvier 2015 a fait l’objet d’un décret, le 24 décembre, suivi d’une communication par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Les Pyrénées-Orientales comptent désormais 457.093 habitants, selon le critère des « populations municipales », qui comprend les personnes habitant habituellement dans les communes, y étant incarcérées ou y vivant sans abri, dans l’ensemble du Pays Catalan. Depuis le 1er janvier 2014, lorsque la population représentait 452.530 habitants, l’augmentation atteint 1%. Les statistiques, établies selon le référencement du 1er janvier 2012, donnent 342.661 habitants pour l’arrondissement de Perpignan, 72.338 pour celui de Céret et 42.794 pour celui de Prades.

Perpignan gagne 2.300 habitants en un an

Par ordre d’importance, Perpignan ouvre la liste des villes, avec 122.608 âmes, contre 120.365 au 1er janvier 2014, tout en confirmant avoir dépassé sa crise en matière d’attractivité. Le seuil psychologique des 120.000 habitants avait d’ailleurs été franchi il y a tout juste un an. Canet-en-Roussillon, avec 12.837 habitants, est la deuxième ville du territoire, suivie de Saint-Estève, à 11.548, Saint-Cyprien, avec 10.704 habitants puis Argelès, 10.079 habitants. La ville de Cabestany progresse en population, avec 9.584 effectifs recensés, tandis que Céret et Prades, deux villes de l’intérieur choisies en d’autre temps comme sous-préfectures, n’affichent que 7.845 et 6.184 habitants. La commune la moins peuplée du département des Pyrénées-Orientales est Caudiès-de-Conflent, avec 15 habitants.

Partager