Langue

Le réseau fixe de contrôles de vitesse de la région de Girona, qui englobe Figueres, Olot, Girona, ou encore La Jonquera, Lloret de Mar et Puigcerdà, diposera de 33 radars en fin d’année. En accord avec le Service Catalan du Trafic (SCT) du Gouvernement catalan et le ministère de l’Industrie espagnol, compétent dans ce domaine, 10 radars seront installés dans les prochains mois, sur plusieurs secteurs distribués sur toute la province. La nouveauté de cette nouvelle vague de boîtes à mesures est leur mise en route, qui ne sera pas, selon une volonté délibérée, signalée par les autorités, dans un premier temps. Selon les précisions fournies samedi par le SCT, les lieux d’implantation précis de ces nouveaux radars, programmés pour photographier les véhicules dépassant de 10 km/h la vitesse maximale autorisée, ne sont pas encore tout à fait déterminés. D’après plusieurs observateurs, deux appareils automatiques, déjà installés et sur le point de fonctionner, sont visibles sur le territoire communal d’Argelaguer, au Sud de Figueres, à Llambilles, au Sud de Girona, ainsi que trois autres, au bord de la route Olot-Besalú, dans la région de la Garrotxa. Parallèlement, la police catalane, les Mossos d’Esquadra, effectue des contrôles, munie de radars mobiles, sur l’ensemble de la région de Girona.

Partager