Langue

Une veste opération de police menée sur l’ensemble de l’Espagne, rendue publique ce jeudi, a permis l’arrestation d’unhabitant de Girona, qui figure sur une liste de 74 personnes interceptées en raison de leur consommation de vidéos à teneur « pornographique infantile », selon le vocabulaire en viogueur au Sud. Cette action, relayée par 600 officiers de la Brigade Technologique de la police nationale espagnole, a conduit à la saisie de « plusieurs millions de fichiers », selon les informations communiquées par le corps militaire, dans le cadre d’une affaire où 61 personnes devront répondre de leurs activités à la justice. En Catalogne du Sud, 17 personnes ont ainsi été interpellées, dont 12 individus dans la région de Barcelone et 5 dans la région de Tarragone, outre le Gironais cité. Un long travail de contrôle, effectués en collaboration avec plusieurs pays, a permis, grâce à l’analyse de plus de 2500 connexions Internet, d’identifier 180 personnes qui ont partagé des vidéos ou étaient en possession de vidéos très dures, contenant des agressions sexuelles sur des enfants et des adolescents. La police nationale espagnole, qui affirme avoir, par cette occasion, mis la sur un un producteur de films pédophiles, a l’intention de prolonger par l’identification des agresseurs visibles sur les images.

Partager