Langue

Le premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero a annoncé ce mercredi matin un important remaniement ministériel au sein de son gouvernement. Deux ans après le début du deuxième mandat du chef de l’exécutif ibérique, l’ensemble des portefeuilles ministériels sont concernés par cette restructuration, qui doit relancer l’Etat espagnol face à l’austérité budgétaire et l’adversité populaire. Le numéro deux du gouvernement sera désormais le ministre de l’Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba, qui devient également vice-président, en remplacement de María Teresa Fernández de la Vega., tandis que la ministre de la Santé, Trinidad Jimenez, devient ministre des Affaires étrangères. Le ministère du travail est confié à Valeriano Gomez, mais la Helena Salgado conserve le ministre de l’Economie. M. Zapatero, dont la cote de popularité est passée en dessous du seuil de 30% d’opinions favorables, doit faire face à un taux de chômage historique de 20% sur l’ensemble du territoire espagnol et à un déficit public qu’il se promet de ramener à 6% du PIB en 2011. A dix-huit mois des prochaines élections générales espagnoles, ce remaniement opéré José Luis Rodríguez Zapatero, en recherche d’efficacité et de regain de confiance électorale, tient lieu de préparation des échéances futures.