Langue

Le Rassemblement Bleu Marine (RBM), fondé en 2012 pour élargir l’assise du Front National, a officialisé ce jeudi 18 septembre la désignation d’un chef de file dans les Pyrénées-Orientales. Clotilde Font-Gavalda, conseillère municipale de Perpignan et conseillère de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, devient responsable départementale du mouvement « dans le cadre des nouvelles missions dédiées à cette structure par la direction nationale », nous précise le FN. Dans un communiqué signé par le vice-président du parti et chef de l’opposition municipale de Perpignan, Louis Aliot, et Gilbert Collard, député du département du Gard, le parti annonce une mission de « développement de l’audience des idées de Marine Le Pen dans les milieux socio-professionnels du département ». Âgée de 60 ans, Clotilde Font est gérante de la société Sardane Investissement, liée à l’agence Puthier immobilier, centrée sur le marché de Perpignan Sud, notamment le quartier du Moulin à Vent.

Objectif 2017

Le vote Front National devenant moins dissimulé que par le passé, le RBM souhaite agréger les électeurs autour de la structure parallèle, non connotée par les excès de Jean-Marie Le Pen. Le FN précise que la nomination de l’élue s’inscrit dans la stratégie de « rassemblement national destinée à préparer l’échéance présidentielle de 2017 ». En Pays Catalan, où le parti d’extrême-droite manque encore d’une véritable figure connue, la stratégie de toilettage comporte également « Générations Perpignan« , un club voué à l’organsation de « rencontres professionnelles à vocation d’entraide intergénérationnelle ».

Partager