Langue
La Clau
Un jeu vidéo anti-immigrés et indépendantistes scandalise la Catalogne du Sud
Langue

Un jeu vidéo provoquant, disponible sur Internet et sur téléphone portable, suscite une large polémique, depuis ce mardi en Catalogne du Sud et en Espagne. A douze jours des élections qui conduiront à renouveler ou pas le président socialiste du gouvernement de Catalogne, José Montilla, la droite espagnole fait parler d’elle. En effet, les jeunesses du Partido Popular (PP), « Nouvelles générations », ont crû bon d’inventer un jeu dans lequel la candidate du parti, Alícia Sánchez Camacho, se transforme en Lara Croft, en charge de tuer des immigrés clandestins, atterrissant en parachute, et des indépendantistes catalans, symbolisés par des ânes catalans. Le procédé, choquant, l’emporte sur la volonté ludique de cette création, vouée à attirer des sympathies envers le PP. Ce jeu, intitulé « Rescate » (sauvetage), modifié dès ce mercredi, remplacé désormais les anciennes cibles par des mafias variées. Une avalanche de réactions hostiles fait dire au candidat centriste Artur Mas « Qui joue au feu finit par se brûler », tandis que la numéro 2 de la liste socialiste, Montserrat Tura, condamne ce qu’elle a jugé être une incitation « à la violence ». Pour sa part, la candidate Sánchez-Camacho lance « Il ne s’agit que d’un jeu (…) les modifications techniques nécessaires ont été effectuées ». Mais depuis Madrid, le vice-secrétaire chargé de la communication du Partido Popular, Esteban González, considère que l’idée de départ n’était tout simplement pas « bonne » et qu’il s’agissait d’une « erreur ». En 2006, un jeu semblable, baptisé « Border Patrol », mis en ligne par des sites racistes, avait fait scandale aux USA, en plein débat sur l’immigration, sous la présidence de George W. Bush. Il s’agissait d’éliminer des Mexicains pénétrant illégalement sur le territoire nord-américain.

Partager

Icona de pantalla completa