Langue

En marge des débats sur l’octroi du nom « Languedoc » à la future Région qui rassemblera Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon dans 14 mois, le nouveau président de cette dernière institution insiste. Le 9 octobre au soir, Damien Alary à tenu un « tête à tête » avec Manuel Valls, comme l’indique la Région Languedoc-Roussillon par communiqué. Cette rencontre s’est déroulée à Toulouse, dans le cadre du Congrès de l’Association des Régions de France. Le président régional a exprimé au Premier ministre son opposition à la fusion et lui a communiqué son « incompréhension sur la méthode pour redessiner la carte ». Damien Alary, par ailleurs parfaitement inconnu dans les Pyrénées-Orientales, a souligné la masse critique du territoire, doté du « poids nécessaire pour conserver son intégrité et son identité ». En relais de Christian Bourquin, qui a livré son dernier combat sur ce sujet, notamment au Sénat, il se félicite que Manuel Valls ait abordé « à trois reprises la Région Languedoc-Roussillon » lors du discours de clôture du Congrès, ce vendredi 10 octobre.

Dans ce contexte, la déclaration selon laquelle le Languedoc-Roussillon « ne pèse rien« , prononcée par le député-maire Manuel Valls et 2010, fait l’objet d’une amnésie de l’information.

Partager

Icona de pantalla completa