Langue
La Clau
Sanchez-Schmid, eurodéputée UMP perpignanaise: « Les Roms n’ont que des droits »
Langue

L’eurodéputée UMP et conseillère municipale de Perpignan Marie-Thérèse Sanchez-Schmidt a pris un bain de foule, ce vendredi à Badalona, dans la banlieue de Barcelone. Invitée par le Partido Popular (PP), l’ancienne adjointe au maire Jean-Paul Alduy avait prévu de constater la présence de « campements roms » en Catalogne du sud, où il n’en existe « aucun », de l’aveu unanime des commentateurs de presse du territoire. Par-delà cette erreur technique imputable à, la méconnaissance mutuelle entre le nord et le sud de la Catalogne, cette visite de deux quartiers à forte population gitane a tenu lieu de promotion électorale. En effet, en vue des élections du Parlement de Catalogne, prévues le 28 novembre, la candidate du PP catalan, Alícia Sánchez-Camacho, était présente. Alors que l’immigration a centré les préoccupations de cette action publique, les deux femmes se sont accordées sur l’idée que « déplacer les Roms n’est pas la meilleure solution », tout en justifiant la politique de Nicolas Sarkozy. Cette journée particulière, qui a assuré à Mme Sanchez-Schmidt, professeur d’anglais et bonne hispanophone, la plus grande couverture médiatique de son parcours politique, lui a permis de faire mouche en en déclarant lors d’une interview multidiffusée « Les gens m’ont dit qu’ils ont peur, qu’ils vivent mal, et que les Roms n’ont que des droits et aucune obligation ».

Partager

Icona de pantalla completa