Langue

A l’occasion des élections municipales de Saint-Cyprien, organisées les 6 et 13 septembre, le marché politique, débordant sur la frange droite, présente la singularité de recevoir non pas une candidature UMP, par l’investiture très officielle de l’enseignante Claudette Guiraud, mais deux, dans la réalité des faits. L’avocat Thierry del Poso, 45 ans, crédibilisé après avoir été le premier à soulever le lièvre du « système Bouille », du nom de l’ancien maire suicidé le 24 mai, a en effet reçu, dès le 3 juillet, le soutien non moins officiel d’Hervé Morin, président du Nouveau Centre, et surtout ministre de la défense du gouvernement de Nicolas Sarkozy. Dans un jeu qui mêle des sensibilités regroupées sous l’ombrelle présidentielle, M. Del Poso, qui animera le 1er septembre une réunion publique en compagnie du Ministre, a même choisi d’apposer, dans sa communication de campagne, la mention « Majorité présidentielle ». En cas de second tour de l’élection, le jeu des alliances, probablement surprenantes au regard des tensions présentes à Saint-Cyprien, aura alors pour fonction de révéler la teneur véritable de sensibilités aux frontières éminemment perméables.

Partager

Icona de pantalla completa