Langue
La Clau
Saint-Cyprien : frémissements à deux mois des élections municipales
Langue

Les élections municipales de la ville de Saint-Cyprien, gérée depuis le 24 juin par une délégation spéciale nommée par la préfecture des Pyrénées-Orientales, dévoilent quelques pistes. Premier sur les starting-blocks, le Mouvement Démocrate aura son candidat, Denis Moll-Escarpenter, ancien conseil municipal de 2001 à 2008, qui sort du bois cette semaine en annonçant une liste intitulée « Saint-Cyprien, un village, une plage ». Un candidat libre, Bernard Beaucourt, partisan d’un « Autre Saint-Cyprien », a déjà annoncé, le 18 juin lors d’une réunion publique, son intention de réunir des compétences autour de sa personne, dans une démarche qu’il considère « loin d’être classique ». Pour sa part, l’UMP Jean Roméo, à la tête d’un informel collectif « Unis pour le changement », engagé dans la bataille, disputera l’investiture du parti à l’ex-numéro 2, Pierre Fontvieille, libéré le 2 juillet après son incarcération à Perpignan consécutivement à une mise en examen, notamment pour soustraction et détournement de biens publics. Le parrainage du parti de Nicolas Sarkozy devrait également être réclamée par deux autres prétendants à la tête de liste, Claudette Guiraud, ex-numéro 3, et Thierry del Poso, ancien conseiller municipal, membre du Nouveau Centre. Par ailleurs, une fausse information portant sur une ré-incarcération de M. Fontvielle, a été démentie ce mardi. En mars 2008, la droite et le centre-droit avaient réuni à Saint-Cyprien pas moins de 82,11% des suffrages.

Partager