Langue

Le député des Pyrénées-Orientales Romain Grau a été élu il y a tout juste un an sur la vague « En marche ! » impulsée par le Président de la République Emmanuel Macron. Le parlementaire de 44 ans était alors premier adjoint à la mairie de Perpignan aux côtés du maire actuel, Jean-Marc Pujol, rattaché à l’aile dure des Républicains incarnée par Laurent Wauquiez. Représentant de la frange modérée associée à Alain Juppé, il a rejoint l’élan de son camarade de Président, rencontré sur les bancs de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). Un an plus tard, Romain Grau préfère son territoire d’élection à une éventuelle ascension accélérée dans les sphères de l’Etat. Promu parmi les « 50 Personnalités de demain » dans un livre référence rédigé par le journaliste Romain Chetaille, le jeune centriste est candidat aux municipales de Perpignan.

« J’aime mon territoire et je veux d’abord le servir »

En 2017, Romain Grau évoquait la mise à profit, pour le Pays Catalan, de ses compétences en gestion industrielle et en fiscalité, associées à son appartenance à la famille étatique : « comment les gens ne se sont pas bagarrés pour que je porte une parole ? ». Il ajoutait « ce département vit avec une volonté d’exclure les compétences en politique (…) je veux changer les choses ». Préférant agir au pays qu’évoluer hors-sol, le député affirmait dans le Parisien – Aujourd’hui en France, ce lundi 18 juin : « Je ne ressens ni lassitude, ni déception comme député (…) Mais je suis avant tout un élu local (…) j’aime mon territoire et je veux d’abord le servir ». Avocat, membre de la très convoitée Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Romain Grau prévoit de démissionner de l’hémicycle pour les municipales de 2020. Le Président de la République, Emmanuel Macron, l’encourage personnellement en ce sens, afin de conquérir les esprits par le terrain. Dans un pays à part, car sa capitale aspire énergies et talents puis les recrache en cas de panne ou de retraite, l’intention de celui dont tout le monde parle à Perpignan est une forte rupture avec le passé.

Partager