Langue

Dans la campagne du premier tour des élections régionales, prévu ce dimanche 6 décembre, une profession prend parti contre une candidature. Cette stratégie peu habituelle émane de la Chambre Syndicale des buralistes des Pyrénées-Orientales, qui invite à apposer une affichette sur la devanture de ses adhérents. Ce document indique sans détours «ne votez pas PS aux élections régionales» et évoque les engagements non tenus par le Parti Socialiste envers la mise en place du paquet neutre. Ses auteurs tiennent les dirigeants de la gauche majoritaire pour responsables de plusieurs reculs économiques et sociaux : «Ils ont détruit l’économie régionale (…) les petits commerces locaux et les petites entreprises de la région». La mention «Honte aux menteurs» est brandie par cette corporation professionnelle, durement affectée par les fermetures depuis une douzaine d’années.

Cette affichette assassine cité nominativement les noms de candidats PS en lice en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le tête de liste Carole Delga, donnée gagnante au second tour, ainsi que le député et maire d’Argelès-sur-mer Pierre Aylagas et les députés Robert Olive et Jacques Cresta.

Partager