La Clau
Régionales 2015: le frondeur Reynié en terrain facile sur la Côte Vermeille

La tête de liste des Républicains (LR) et de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) aux élections régionales en Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon, Dominiqué Reynié, était ce dimanche 8 novembre en Pays Catalan. Le politologue de la droite majoritaire s’est déplacé en terrain aisé, en parcourant les communes dirigées par Les Républicains sur la Côte Vermeille, à l’exception de Cerbère, dont le maire Jean-Claude Portella est socialiste. Reçu par le maire de Collioure, Jacques Manya, celui de Port-Vendres, Jean-Pierre Roméro puis celui de Banyuls-sur-mer, Jean-Michel Solé, l’Aveyronais figurait aux côtés de la tête de liste départementale, Bernard Dupont et des colistiers Fatima Dahine, Lionel Nadal ou encore David Triquère. Marchés à Collioure et Banyuls, derby de rugby à Port-Vendres ont jalonné cette journée sans grande réunion technique.

«Pas de dispute avec Nicolas Sarkozy»

Lors de ce passage de quelques heures en Roussillon, Dominiqué Renyié a tenu a atténuer les informations faisant état d’anicroches avec l’appareil parisien des Républicains. Il n’y a «pas eu de dispute avec Nicolas Sarkozy», a assuré sur France 3 l’agrégé de science politique, dont on a construit en quelques heures une image de frondeur. Dans les faits, le dépôt des listes LR-UDI, vendredi 6 novembre, a en effet comporté le retrait préalable d’un proche d’un protégé héraultais de l’ancien chef de l’Etat. Cette prise de liberté, sans conséquences, souligne la stature du candidat Renyié et le centralisme des décisions, dans une élection régionale.

Partager

Icona de pantalla completa