Langue

La tête de liste régionale du Parti Socialiste aux élections des 6 et 13 décembre, Carole Delga, aime le Roussillon. Propriétaire d’une résidence à Argelès-sur-mer, c’est dans la ville des Déferlantes que la prétendante additionne les rencontres avec son parti. Vendredi 24 juillet, le député-maire d’Argelès avait convoqué à l’Hôtel de Ville une rencontre autour de l’intéressée, en présence des secrétaires de section du PS et les élus significatifs de la 4e circonscription des Pyrénées-Orientales, qui englobe la Côte Vermeille, les Albères et le Vallespir. Etaient aussi présents la secrétaire fédérale du PS, Ségolène Neuville et de son prédécesseur, député et tête de liste départementale, Jacques Cresta.

La victoire déjà acquise

Le secrétariat de M. Cresta nous détaille avec gourmandise le contenu de cette réunion, lors de laquelle Mme Delga a confirmé que l’actuel région de la région Languedoc-Roussillon «serait bien le numéro 2 de la future grande région». A cinq mois du scrutin, déjà gagnante sur la foi d’un sondage publié en début de mois, la famille socialiste ne dissimule pas son enthousiasme. Samedi 25 juillet, Mme Delga a rencontré «de nombreux chefs d’entreprises du département pour échanger avec eux».

Partager

Icona de pantalla completa