Langue
Réforme territoriale : les présidents Malvy et Alary négocient à Collioure
Langue

Sans tambour ni trompette, les présidents des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont rompu le pain ensemble, ce 29 décembre à Collioure. Martin Malvy, venu de Toulouse, et Damien Alary, venu de Montpellier, ont choisi le restaurant Le Neptune, route de Port-Vendres, pour entamer des négociations sur le futur grand ensemble régional. Les observateurs attentifs à l’histoire-géographie remarqueront que la perle de la Côte Vermeille est un terrain neutre pour les deux décideurs, car elle s’insère dans le seul département non languedocien parmi les 13 qui composeront la future entité, au 1er janvier 2016. Le 24 décembre, M. Malvy annonçait sur son compte Facebook une région « plus vaste, plus méditerranéenne, plus diverse, plus forte ». Il soulignait « Nous nous appellerons autrement. Mais nous n’effacerons pas pour autant ce que nous sommes et resterons ». A ce sujet, un « naming » pourrait faire l’objet d’un référendum, pour que les populations choisissent elles-mêmes la marque régionale, qui sera certainement un nom composé.

Les maires de Toulouse et Montpellier discutent

Ce rendez-vous excentré et touristique pour les deux hommes, membres du Parti Socialiste, a permis d’aborder la difficile « gouvernance partagée«  souhaitée par Damien Alary, qui refuse que Montpellier ne deviennent pour Toulouse ce que Perpignan est devenue pour Montpellier. Au passage, l’actuel président du Languedoc-Roussillon a annoncé sa candidature à la candidature aux élections régionales de décembre 2015, mais Martin Malvy s’exprimera pus tard sur ses propres intentions. Le projet de région a comporté parallèlement, le 28 décembre, une rencontre des maires de Toulouse et Montpellier, l’UMP centriste Jean-Luc Moudenc et l’ex-socialiste Philippe Saurel. Ce dernier a revendiqué une région « bipolaire », car « nous ne sommes pas dans la compétition ». En préfiguration, ces autres deux décideurs présideront leurs métropoles respectives, dès ce 1er janvier 2015.