Langue
Rajoy provoque la Catalogne : la Constitution « n’est pas un jouet »
Langue

Le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, en mesure d’assouplir la Constitution espagnole pour résorber le cas catalan, est catégorique. Il n’accepte pas les « frivolités, adaptations et arrangements », selon ses déclarations, effectuées vendredi 12 décembre face aux cadres du Partido Popular, à Ségovie. Un forum exclusivement consacré à la défense de la charte qui fonde le Royaume d’Espagne s’est conclu par une déclaration de revendication de la Constitution. Cette mobilisation nationale était en réalité vouée à contrer les velléités de la Catalogne. Actuellement, Mariano Rajoy est incité par le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) à donner de l’oxygène à la Constitution, afin de faire émerger une Espagne fédérale, qui épongerait le processus indépendantiste. Mais la Constitution espagnole « n’est pas un jouet et n’admet par la plaisanterie », a-t-il lancé. Le texte n’est pas « intouchable », mais sa modification devrait répondre à « l’intérêt général des Espagnols ».