Langue

Le premier ministre a effectué le 9 avril une déclaration à portée significative pour les Pyrénées-Orientales, lors d’une séance d’information sur le projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale. En accord avec les schémas européens, Jean-Marc Ayrault a évoqué la création de dix métropoles, qui remplaceront par décret les agglomérations de plus de 400.000 habitants présentes au sein d’une aire urbaine dépassant 500.000 habitants. Il s’agira de Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Nantes, Rouen, Toulon, Grenoble, Rennes et Lille, rejoignant Paris, Lyon et Marseille, déjà inscrites dans la loi. Depuis Matignon, le premier ministre a précisé que « dans les territoires ruraux, c’est le Département qui va jouer le rôle fédérateur », après que son « rôle » aura été « simplifié et clarifié ».

L’OCDE recommande la suppression des départements

La traduction de ces propos à l’échelle du Languedoc-Roussillon officialise l’isolement du Pays Catalan par rapport à la transformation de Montpellier Agglomération en métropole, tout autant qu’une prise de responsabilité départementale, en Roussillon, face à cet envol du Languedoc. Reste le cadre global de la Région Languedoc-Roussillon, mais des pistes globales seront fournies dans les prochaines semaines lors d’une conférence nationale des territoires et des solidarités territoriales vouée à définir « qui fait quoi » et « éviter les doublons et les disparités », selon les mots du ministre, qui réunira régions, départements et intercommunalités. Cependant, la disparition des départements, prônée par le Rapport Attali de 2008, est maintenant défendue par l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE). Dans son rapport annuel sur l’économie française publié le 19 mars, cette instance internationale siégeant à Paris propose, dans un chapitre intitulé « Assainir les finances publiques en réduisant les dépenses », de supprimer les 101 départements français. Dans la crise, face à l’abondance des collectivités territoriales et à leur lisibilité imparfaite, cette idée récurrente depuis une dizaine d’années ne fait pas partie du plan de vol gouvernemental.

Partager

Icona de pantalla completa