Langue

Le second tour des élections municipales de Perpignan donnera la victoire au maire sortant, Jean-Marc Pujol, selon un sondage diffusé ce jeudi 27 mars en soirée par BFMTV. La chaîne d’information continue estime à 59% le résultat qu’obtiendrait le premier magistrat, contre 41% pour le candidat du Front National, Louis Aliot. Cette étude, réalisée par téléphone mardi 25 et mercredi 26 mars par l’Institut CSA, pour le compte de BFMTV, Le Figaro, Orange et Ricoh, comporte un panel représentatif de 603 personnes, inscrites sur les listes électorales de Perpignan. Cette conclusion, qui signifierait un échec technique pour le FN, sera cependant le fruit d’une progression de son candidat, en nombre de voix. CSA identifie un report massif des électeurs de gauche vers le sortant mais aussi une taux d’abstention suffisamment important pour être signalé. Interrogé, le sondeur Yves-Marie Cann, de l’Institut choisi, affirme qu’un dixième des électeurs de la liste conduite par Clotilde Ripoull, soit environ 1%, voteront Front national, tout comme 4 à 5% des électeurs qui ont choisi la gauche au premier tour.

Réactions, soutiens, prises de position :
Daniel Mach, secrétaire départemental de l’UMP : « La raison doit l’emporter sur l’illusion« .
Alain Ferrand, maire UMP du Barcarès : « Ne faut pas se tromper d’élection« .
Unitat Catalana : « Faire Barrage au Front National, parti ultra-jacobin« .
Louis Aliot : « Les sondages se sont trompés lourdement« .
Gilles Foxonet, maire UMP de Baixas: « Pour un Perpignan plus sûr, tous pour Jean-Marc Pujol.

Nouveau commentaire