Langue
L’eurodéputé Puigdemont demande une solution européenne pour la Catalogne
Langue

Carles Puigdemont, l’ancien président catalan exilé en Belgique puis reconnu comme député européen, ne perd pas de temps dans ses revendication. L’élu a demandé en séance, ce mardi 14 janvier à 11h, que la chambre défende une solution d’autodétermination dans le cadre du conflit politique catalan. L’ancien maire de Girona, qui intervenait pour la première fois depuis sa prise de mandat, s’est adressé en ce sens au Premier ministre croate, Andrej Plenković, qui prendra la présidence communautaire le 31 janvier. « L’Union européenne doit défendre l’autodétermination comme voie la plus effective pour résoudre » les conflits territoriaux, a déclaré le nouveau venu dans l’hémicycle. Celui-ci a exigé que les institutions européennes s’impliquent dans le dialogue entre la Catalogne et l’Espagne. Carles Puigdemont, qui s’est exprimé en anglais, a estimé que la « répression » exercée par l’Etat espagnol « n’est pas acceptable ».