Langue
La Clau
Pressions électroniques sur le maire de Saint-Cyprien, Thierry del Poso
Langue

La mairie de Saint-Cyprien, dirigée par Thierry del Poso, membre du Nouveau Centre, vient de connaître un ralliement interne, qui renforce sa majorité municipale. Le conseil du 22 mars dernier a en effet comporté l’entrée de deux élus d’opposition au sein de la majorité. Ceux-ci, Jean Roméo et Dominique de Sars, membres de l’UMP, avait critiqué, en février 2010, les erreurs de débutant du jeune premier magistrat, élu en septembre 2009. La Ville se trouve désormais confortée par une majorité composée de 21 conseillers, pour une opposition formée par le groupe « Pugnace« , anciennement inclus dans la majorité, et par un groupe socialiste dirigé par la responsable intérimaire du parti dans les Pyrénées-Orientales, Marie-Pierre Sadourny-Gomez. Si cette recomposition doit mathématiquement stabiliser la vie politique propre à Saint-Cyprien, le mauvais climat des dernières séances municipales ne devrait pas cesser. La plus récente, qui concernait en particulier le Débat d’Orientation Budgétaire, s’est tenue dans une ambiance tendue, l’opposition étant restée debout pendant plus d’une heure, après avoir confié ses chaises aux spectateurs de la séance. De son côté, le maire a mis en avant la capacité légale de la salle, au nom des normes de sécurité.

En termes d’actions municipales concrètes, les plus critiques envers M. del Poso lui reprochent notamment la vente du camping municipal Al Fourty, pour 10 millions d’euros, afin de rembourser la dette locale et lancer quelques travaux dans la ville. Mais l’essentiel se situe ailleurs, sur le terrain des stratégies de pression, dans un jeu démocratique troublé par la communication. En effet, le maire est irrité par une série de sites Internet exclusivement penchés sur les affaires municipales, le plus souvent sur sa propre personne. De la sorte, l’adresse Internet « Thierrydelposo.com« , déposée en février par un habitant de la ville d’Elne, renvoie sur le fichier sonore de la chanson « Les marionnettes », du chanteur Christophe, dans une raillerie qui tendrait à mettre en évidence une majorité municipale servile. M. del Poso, qui maîtrise, en tant qu’avocat de métier, la complexité de l’environnement juridique concernant les contenus d’Internet, notamment des propos lancés dans le style des corbeaux, mais parfois aussi dans un style argumenté avec respect, se heurte à cette opposition électronique. En réponse, il prépare son propre « média », sur lequel seront retransmis les conseils municipaux. Dans les prochains jours le théâtre des assemblées, et la sincérité du rôle tenu par les acteurs, seront ainsi visibles par la plupart.

Partager

Icona de pantalla completa