Langue

Notre article paru ce lundi au sujet de la future intégration du périmètre de la ville d’Elne au sein d’un ensemble intercommunal a fait réagir son premier magistrat, ce mardi. Nicolas Garcia nous a donné des éléments de rectification des données d’un sondage reproduite sur nos pages, selon lesquelles 34% des habitants approuveraient une inclusion dans l’agglomération Perpignan-Méditerranée. Concrètement, une consultation de la population effectuée sous les auspices municipaux, en début d’année, s’est conclue sur des résultats contrastés. En effet, 66% des habitants sondés « souhaitent la création d’une intercommunalité », selon la précision fournie par M. Garcia. En termes exhaustifs, la question soumise à la population suggérait un ensemble supramunicipal comprenant « Argelès, la Côte Vermeille, la communauté Sud Roussillon, et le secteur Illibéris ». En outre, 12% des habitants d’Elne consultés souhaitent une adhésion à Perpignan-Méditerranée, dans une proportion moindre, en comparaison au pourcentage communiqué par notre informateur. Enfin, « 22% des illibériens ne se sont pas prononcés sur cette question ».

Par ailleurs, l’opposition municipale d’Elne, menée lors des élections de 2008 par l’UMP Henri Jonca, a réagi à nos lignes, par communiqué, également ce mardi. Pour M. Jonca, Peu tendre avec la majorité communiste de la ville maraîchère et industrielle, la « modernisation du pays nécessite des changements face à une Europe dans laquelle les régions et les villes sont économiquement plus significatives que les nôtres ». Selon lui, le sondage en question n’a fait l’objet d’aucune « commission municipale, incluant l’opposition », tandis que « pendant toute l’opération, l’urne permettant de recueillir les réponses n’était pas surveillée ». Ostensiblement dérangé par les résultats, l’opposant municipal a dénoncé l’absence de « commission de dépouillement incluant l’opposition », preuve que « la démocratie la plus élémentaire n’a pas été respectée ». Les résultats seraient ainsi « suspects », car issus de seulement « 7,5% de réponses, soit 568 personnes sur 7579 ».

Partager