Langue
La Clau
Pour rebondir, la Ville de Barcelone réduit son budget de 646 millions
Langue

La modestie face à la crise est de mise à Barcelone, en dépit du signe positif fournis par une amélioration du marché du travail. Ce mardi, le maire de la ville, le socialiste Jordi Hereu, a annoncé à la presse une série de mesures d’économies radicales, dont le cumul atteint la somme rondelette de 646 millions d’euros. La capitale catalane fait ainsi une croix sur ses projets de zoo marin, de réaménagement intégral du Château de Montjuïc et de son immeuble de prestige « Ona », envisagé dans le quartier de la Plaça de les Glòries. Cette politique de repli obéit directement aux conseils prodigués par le gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero, dont l’influence à Barcelone ne fait pas l’unanimité. Les coupes franches de Jordi Hereu supposent un non-investissement de budgets pourtant validés en conseil municipal, afin de réduire une dépense globale de la ville qui se hausse à 2,46 milliards d’euros en 2010, pour une dette nette de 210 milions d’euros. Par ailleurs, les dépenses courantes de la Mairie de Barcelone, qui concernent notamment 15 personnes de l’entourage professionnel du maire, s’apprêtent à subir une économie de 72,7 milions. Enfin, plusieurs festivités, dont la prochaine cavalcade des Rois, verront rétrécir leur budget de 15 %.

Partager