Langue
La Clau
Perpignan: soutien confidentiel des députés PS à « l’appel des 200 »
Langue

Les trois députés socialistes des Pyrénées-Orientales figurent parmi les signataires de « l’appel des 200 » publié le 28 août par le quotidien Le Monde. Jacques Cresta, Pierre Aylagas et Robert Olive, successeur de Ségolène Neuville, soutiennent le message des 208 députés « ni godillots, ni déloyaux ». Ils appellent à l’unité du groupe parlementaire socialiste, composé de 290 élus, pour garantir la stabilité des réformes programmées par le gouvernement Valls II. Soutenant l’idée selon laquelle « les comptes publics et le système éducatif ont été gravement abîmés pendant une décennie de politique libérale-conservatrice », ils s’engagent à relayer les « chantiers ouverts par le chef de l’Etat et le Premier ministre sur l’emploi » et à « moderniser » leur « pratique ».

Ces parlementaires, habituellement prompts à communiquer vers la presse, restent unanimement silencieux sur leur signature. Leur discrétion semble liée à un risque d’antipathies auprès d’une partie de l’électorat, au moment où l’Université d’été du PS officialise les divisions internes du parti. Les frondeurs ont déjà créé leur mouvement, intitulé « Vive la gauche ». Aucun soutien à ce nouveau courant n’est encore signalé en Pays Catalan.

Partager