Langue
La Clau
Perpignan : retour des municipales avec les listes « Rivière » et « Politicat »
Langue

La liste Politicat, présente au premier tour des élections municipales de Perpignan, le 21 juin dernier, refait surface sous la forme d’un « groupe », au moment où les colistiers déterminés de la liste du candidat François Rivière au même scrutin constituent une association pour continuer de défendre un « Nouveau Perpignan », selon le thème central de leur campagne. Dans un communiqué, ce lundi, Politicat annonce la réunion de ses troupes en vue de juguler la problématique de l’eau en Pays Catalan, qu’elle entend acheminer depuis le Rhône, par « un canal », et satisfaire un « besoin urgent », d’autant plus que « 75 % des travaux pourront être pris en charge par l’Europe ». Motivés, les « Politicats » entendent revenir à la charge en septembre et rallier le monde associatif à cette idée, pour l’heure parfaitement fantasque aux yeux des grands décideurs. Lors de la consultation électorale perpignanaise, 375 voix, soit 1,04% des suffrages exprimés, s’étaient reportées sur la candidature centriste du jeune Ramon Faura, titulaire d’un master en économie transfrontalière, mais également leader d’une offre déroutante « Europe – Démocratie – Espéranto », présentée le 7 juin aux élections européennes.

Partager