Langue
La Clau
Perpignan: pour le Parti de Gauche, la réforme scolaire « démantèle le cadre national »
Langue

La réforme des rythmes scolaires engagée par le gouvernement est un « démantèlement du cadre national », selon le Parti de Gauche, fondé en 2009 par Jean-Luc Mélenchon. Le président de sa Commission nationale Education, Francis Daspe, qui habite Perpignan, s’insurge par communiqué, ce 26 avril, sur le dispositif. Il estime que la « territorialisation » en cours, comportant des demi-journées à choisir et un allongement de l’année scolaire, en accord avec les besoins locaux et régionaux, induirait une « flexibilité libérale et des formes de différenciations entre les territoires ». Ce militant prudent évite l’image de « balkanisation » de la France employée par Jean-Pierre Chevènement, reprise par le Front National pour les prochaines élections européennes. Mais il en reprend les contours exacts, en dénonçant une « volatilisation du cadre républicain organisée à tous les niveaux par le gouvernement ».

Collaborateur épisodique de l’hebdomadaire Marianne, du journal Libération et de sa scission numérique Rue 89, hautement ethnocentrés, le rédacteur prolixe, qui assimile l’unité nationale à l’uniformité, dénonce l’adéquation de la France au reste de l’Europe, et revendique de fait sa territorialisation et sa différenciation face aux autres Etats.

Partager