Langue

Le sang du candidat du Front National aux élections municipales de Perpignan, Louis Aliot, n’a fait qu’un tour, ce 26 février, à la découverte d’une grande affiche du candidat socialiste, apposée dans la vitrine d’un service public. Le slogan « Vivement Cresta » apparaît en effet de manière extrêmement visible à côté de la porte du bureau perpignanais de la Mission Locale Jeune (MLJ) des Pyrénées-Orientales, située Quai François Batllo. Louis Aliot, qui nous transmet un cliché pris par ses équipes de campagne, estime que la mission locale « ne semble pas faire preuve d’une grande impartialité. Selon lui, la préfecture et le Conseil général des Pyrénées-Orientales, mais aussi l’Union Européenne et la Région Languedoc-Roussillon, institutions partenaires de la mission citée, sont « au service » du candidat Cresta.

J. Cresta : « Maître Aliot, continuez à chercher dans les poubelles »

Suite aux affirmations de M. Aliot, Jacques Cresta nous a adressé un précieux complément d’information, ce 27 février. Il indique : « En effet mes affiches sont présentes dans ce local (…) qui appartient a une SCI (société civile immobilière – ndlr) et non à la MLJ. Si Maître Aliot ou ses indicateurs politiques qui cherche à tout contrôler, se promenait en dehors des campagnes électorales dans Perpignan, il saurait que ce local, certes loué en son temps par la Mission Locale Jeune, était vide depuis le 30 décembre 2013. Cette réaction démontre dans tous les cas que le candidat du Front National, ni ses co-listiers n’ont dû fréquenter ce lieu, qui venait en aide aux jeunes en recherche de logement. Donc je tiens à rassurer Monsieur Aliot, je ne bénéficie d’aucune faveur quelconque des institutions publiques, pas plus de la Mission Locale Jeune, qui occupa ces locaux durant 18 mois (…) Rassurez-vous et continuez à arpenter les rues, à chercher dans les poubelles ».

Partager

Icona de pantalla completa