Langue

« Romain Grau, député de la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales depuis 2017, souhaite mettre en œuvre ses idées au niveau local : après avoir cofondé “Occitanie Avenir”, un espace d’échange dédié à l’évaluation des politiques publiques conduites en région et à l’analyse de leur efficacité réelle, il est aujourd’hui candidat à la mairie de Perpignan ». Cette annonce est contenue sur le communiqué de presse transmis ce lundi 17 juin à 14h20, depuis Paris, par la République en Marche. Stanislas Guerini, délégué général de la formation, et son adjoint Pierre Person, officialisent le soutien du parti présidentiel à l’ex-1er adjoint de la Ville de Perpignan aux côtés du maire actuel, Jean-Marc Pujol (Les Républicains, LR). Cet appui a été signalé dès le matin par les intéressés, en conférence de presse.

Echec du ticket LR-LREM souhaité par Pujol

LREM a désigné une première liste de 19 candidats et candidates, qui « incarnent les valeurs du mouvement et illustrent sa dynamique politique ». Mais pour la capitale du Roussillon, ce choix brise les espoirs du maire, qui espérait un ticket LR-LREM. « La République En Marche poursuit sa démarche de recomposition du paysage politique et de renouvellement des visages au niveau local », précise le communiqué, comme pour humilier le prétendant, âgé de 70 ans.
La stratégie de LREM comporte la constitution de groupes de citoyens engagés autour des candidats, sur le slogan “La République, c’est vous”. Les impétrants peuvent participer aux campagnes « en tant que candidat sur une liste ou en tant que bénévoles ».

Partager

Icona de pantalla completa