Langue
Perpignan municipales : le duo Belliard-Amiel-Donat propose des coopératives d’habitants
Langue

Parmi les offres politiques présentées aux élections municipales de Perpignan, la liste « Place aux Perpignanais(es) ! », à dominante du Parti de Gauche mais privée de ce label par le parti de Jean-Luc Mélenchon, avance des propositions originales. Cette liste, soumise aux électeurs par l’ancien journaliste et diplômé d’Ecole de commerce Axel Belliard, aux côtés de la conseillère municipale ex-socialiste Jacqueline Amiel-Donat, défend notamment le retour d’une Faculté de médecine, comme à l’origine de l’Université, au XIVe siècle. Mais ses intentions concernent aussi les « coopératives d’habitants », qui instaureraient le principe de la propriété collective. Ce concept d’inspiration marxiste, apte à faire pâlir d’envie le Parti Communiste pourtant engagé auprès du candidat socialiste Jacques Cresta, ou encore la candidature du Nouveau Parti Anticapitaliste, consiste à réunir des personnes souhaitant gérer et améliorer collectivement leurs logements au sein d’un même immeuble. Sans spéculation, cette nouvelle forme de démocratie est spécifiquement appréciée de M. Belliard, qui en évoquait la possibilité, le 14 mars, lors d’une visite dans le quartier du Vernet, réputé populaire.