Langue
Perpignan municipales: ils ironisent sur le «pot de départ» de Pujol
Langue

A la faveur de l’anonymat digital, une initiative fantasque, à caractère politique, est apparue mercredi 29 janvier sur Internet. Ses instigateurs proposent le «pot de départ de Jean-Marc Pujol», maire de Perpignan. Cet événement se déroulerait dès le soir du premier tour des élections municipales, le 15 mars. Ce canular, rendu possible par la gratuité d’Internet, invite les citoyens à rallier ce faux événement, sur la place de la République de «20:01 à 23:01».

L’agenda politique s’accélère ce week-end

J.M. Pujol, maire depuis 11 ans, est la cible d’humoristes masqués au départ d’une campagne municipale qui promet d’être jalonnée de coups de communication, intoxications variées et vérités larvées. Dans l’actualité la plus proche, le maire sortant inaugure sa permanence électorale ce samedi 1er février, rue du 4 septembre. Ce vendredi 31 janvier, le candidat du Rassemblement National, Louis Aliot invite l’ex-Républicain Thierry Mariani à sa permanence du 5, rue Mailly. Au Palais des exposition, le centriste Romain Grau invite le peuple de Perpignan à partager un buffet catalan pour lequel 1300 personnes ont réservé leur place.

Nouveau commentaire